Sélectionner une page

 

La Ville de Longvic a inauguré son premier Conseil Municipal Junior (CMJ) en 1999. Depuis, près de 200 jeunes conseillers différents ont siégé en son sein !
Chaque année au mois d’octobre, les élèves de Longvic des classes de CM1 et de CM2 sont appelés à élire leurs représentants qui siégeront pour deux ans. Peuvent se présenter, les jeunes longviciens de CM2, scolarisés sur Longvic. Après une prise de fonction officielle à l’occasion des cérémonies liées au 11 novembre, les jeunes élus travaillent sur des projets de solidarité, de vivre-ensemble et d’environnement concernant directement ou indirectement la jeunesse locale.

 

Découvrez les Conseillers juniors de Longvic

 

Comment travaillent-ils ?

 

Après une première rencontre dénommée « séance plénière » en fin d’année, ils se réunissent environ une fois par mois afin, soit de travailler en commissions à l’avancement des projets retenus démocratiquement, soit de présenter le fruit de leurs démarches à Monsieur le Maire pour information et validation (et si nécessaire pour validation du conseil municipal « d’adultes »).
Chaque conduite de projet passe par un temps d’appropriation du thème, d’échanges, de rencontre(s) « d’experts ». Viennent ensuite les temps de la réalisation (parfois sur plusieurs années) et de l’évaluation.
Les jeunes élus sont accompagnés dans leurs démarches par l’adjointe au Maire en charge de la Citoyenneté (Mme Bonnot) ainsi que par plusieurs autres élus et par les animateurs du Service Citoyenneté.

 

De nombreuses visites et rencontres éducatives ont également lieu chaque année toujours dans l’objectif de permettre aux enfants de développer leur sens critique.

 

 

 

Quelques-unes des actions réalisées depuis 1999 :

 

Défi Environnement des bouchons – Ateliers Citoyens dans les écoles élémentaires (respect, prévention, santé, harcèlement scolaire, égalité filles-garçons) –  BD « Mon Aventure CMJ » – Clip vidéo de présentation du CMJ – Rencontres avec d’autres jeunes CMJ comme ceux de Florennes (Belgique) -L’aménagement d’une piste de roller – Une campagne d’affichage contre le tabac – Une vidéo sur la sécurité routière et une autre contre le racket – Un tract contre le bruit et un autre contre les crachats – L’organisation d’un LOTO au profit d’une ville du sud de la France inondée en 2002 – Une vidéo pour dire NON – La pause de bornes à vélo – Une BD contre la violence – Un tournoi foot inter-écoles – La réalisation d’une fresque et de personnages Manga géants destinés à l’Hôpital d’Enfants de Dijon – L’organisation de séances d’initiation aux gestes qui sauvent – La pose de jeux au sol à l’école Roland-Carraz – Des journées jeux avec les personnes âgées – L’organisation d’une manifestation de roller et de skate autour du graff – Une campagne sur les dangers de l’alcool – Des collectes de fonds et/ou de produits au profit d’associations solidaires – L’aménagement d’un parcours de santé – Des opérations de recyclage – Le nettoyage de printemps – Le recensement de zones potentiellement accidentogènes – ETC.